15259107_217080422081190_6160869065553346560_n

Pour ceux qui me connaissent et me suivent déjà depuis un petit moment, ce n'est pas une surprise. Pour les nouveaux venus, en revanche...

Depuis l'année dernière, j'ai rejoint la cour des grands, celle des auteurs publiés. Mieux, je suis publiée au niveau national.

L'écriture, ça me démange depuis petite. Je crois que j'étais en CP lorsque j'ai demandé pour la première fois un joli carnet. Il faisait beau et je me souviens avoir écrit ma première phrase: "Le printemps, c'est la saison des cerises."

Ce n'était pas là-dessus que j'allais démarrer une carrière, mais une vocation, peut-être. Depuis ce temps, j'ai toujours écrit, griffonné ce qui me passait par la tête. Débuts de romans (quand on a 8 ans, c'est souvent sans grand intérêt, même si au moment où on l'écrit ça nous paraît révolutionnaire), textes pseudo-poétiques (comprendre: adolescence et premier chagrin d'amour, tu penses que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue, que tu ne vas pas t'en remettre et tu te retrouves avec une chanson à proposer à Lara Fabian, la star de l'époque), nouvelles et j'en passe.

Les idées n'ont jamais cessé de fourmiller. Mais voilà; je ne songeais pas sérieusement à être publiée. Du moins, je n'osais pas l'espérer. Pour moi, un auteur publié avait l'immense coup de bol d'avoir vu son manuscrit tiré au sort parmi une pile énorme et d'avoir ensuite été approuvé par un comité très "voyons, Marie-Simone, ce roman est tout à fait sérieux, publions-le" (et bonjour aux Marie-Simone qui me lisent).

Et puis un jour, le déclic. Je ne vais pas revenir sur la façon dont est né mon premier roman, Les Lettres de Rose (vous trouverez des interviews pour ça), mais c'était juste le bon moment. Les éditions Charleston ont annoncé un concours d'écriture, dont le lauréat obtiendrait le Prix du Livre Romantique. J'avais mes personnages, j'avais ma trame, j'ai écrit, j'ai envoyé, j'ai gagné. La chance du débutant, pour le coup!

La suite? Mon roman a rencontré un beau succès (avoir un beau succès littéraire, ce n'est pas équivalent à Marc Levy ou Guillaume Musso, je précise, qui eux, remportent un IMMENSE succès), j'ai signé un nouveau contrat chez Charleston et les idées ne manquent pas. Hier encore, j'ai eu la vision d'une nouvelle héroïne qui pourrait être récurente, j'ai eu jusqu'à son nom.

J'adore partir à la rencontre de mes lecteurs et lectrices, j'essaie de faire le plus de dates possibles pour satisfaire tout le monde (sachez que ce n'est pas l'auteur qui décide, ni la maison d'édition, c'est le libraire qui choisit qui il invite ou pas) et j'ai la chance d'être conviée sur de beaux salons et dans de chouettes librairies.

Je peux vous dire que c'est une très belle aventure aussi bien humaine que professionnelle. J'ai la chance que travailler avec une équipe compétente et adorable, tout en faisant de magnifiques rencontres. 

Si vous voulez en savoir davantage sur mes romans, vous pouvez les commander sur tous les sites marchands: Amazon, Fnac, Cultura, Leclerc, Decitre, mais aussi vous les procurer directement en librairie. Si votre libraire ne les a pas, il peut vous les commander.

.Déjà paru:

Lettres_de_Rose__c1_large

Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.

Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait…

« La plume est fluide et agréable, les personnages
attachants et on a eu du mal à poser le livre. »
Vendredi Lecture

(disponible en poche chez Charleston le 17 Mars 2017)

.Parution le 17 Mars 2017:

la-plage-de-la-maric3a9e-provisoire-clarisse-sabard

La vie de Zoé, 30 ans, bascule lorsqu'un coup de téléphone lui apprend que ses parents ont eu un grave accident : son père est mort sur le coup et sa mère est trop grièvement blessée pour espérer s'en sortir. Avant de mourir, elle confie cependant à Zoé que l'homme qui l'a élevée n'est pas son véritable père. Pour retrouver ce dernier, elle lui donne un seul indice : la plage de la mariée.

 

A suivre.........